Enjeux

Les études et recherches ont démontré que la nutrition (alimentation et activité physique) est un déterminant majeur de santé, notamment, dans la diminution ou l'aggravation des inégalités sociales et territoriales de santé.
Facteurs de risques (FR) des maladies
Inégalités sociales ou territoriales de santé
Alimentation
Activité physique - Sédentarité

Vous trouverez ici des éléments pour comprendre les enjeux liés à la nutrition :

 

La nutrition en France, quel état des lieux ?

Les études montrent que le comportement alimentaire des Francais n'est pas toujours en adéquation avec les recommandations nutritionnelles du PNNS. Cela semble plus marqué chez les populations défavorisées, ce qui perturbe la qualité de leur état nutritionnel.


Nutrition et santé, quels sont les principaux enjeux ?

C'est une approche globale qu'il faut adopter lorsque l'on aborde la question des déterminants de la santé liée à la nutrition, dans une démarche de promotion de la santé. En effet, les liens entre les facteurs individuels (alimentation, activité physique, psychologie...) et les facteurs environnementaux (facteurs interpersonnels, réseaux sociaux et communautaires, conditions socio-économiques, culturelles et environnementales...) sont très étroits.

 

 


Comprendre les enjeux de la nutrition en France : interviews de chercheurs

Vous trouverez ci-dessous des interviews de chercheuses françaises qui apportent chacune un éclairage sur des déterminants de l'alimentation, de l'activité physique et de la sédentarité, en lien avec les inégalités sociales et territoriales de santé : rapport à l'alimentation et aux normes par Aurélie Maurice, les déterminants environnementaux de l'activité physique et la sédentarité par Hélène Charreire, les déterminants du comportement nutritionnel par Chantal Julia, le rôle de l'activité physique dans la prévention des affections longues durées par Aude-Marie Foucaut.

Rapport à l’alimentation et aux normes - Comparatif selon les catégories socio-professionnelles

Comment expliquer les différences de prévalence de surpoids et d’obésité selon les catégories socioprofessionnelles ? Quel lien entre représentations du corps et de la santé et pratiques alimentaires ?

Aurélie Maurice - Laboratoire Education et pratiques en santé (LEPS)

Voir la vidéo         Lire l'interview (PDF)

Les déterminants environnementaux du comportement nutritionnel

Quels liens entre « déterminants environnementaux » et santé nutritionnelle ? Comment ne pas aggraver voire diminuer les inégalités sociales en santé nutritionnelle ?

Chantal Julia - Equipe de recherche en épidémiologie nutritionnelle (EREN)

Voir la vidéo       Lire l'interview (PDF)

Les déterminants environnementaux de l’activité physique et de la sédentarité

Que signifie « déterminants environnementaux » de l'activité physique et de la sédentarité ? En quoi l'articulation entre actions sur ces déterminants et sur les comportements est-elle nécessaire ?

Hélène Charreire - Département Géographie de Paris-Est Créteil, Lab'URBA

Lire l'interview (PDF)

Le rôle de l’activité physique dans la prévention des affections longue durée

Quel lien entre prévention primaire et activité physique ? Comment les recherches interventionnelles favorisent l’intégration de nouvelles pratiques ?

Aude-Marie Foucaut - Laboratoire Education et pratiques en santé (LEPS)    

Voir la vidéo     Lire l'interview (PDF)

 

Etudes incontournables nationales et franciliennes

Les études épidémiologiques se divisent en deux groupes : les études d'observation (transversales, cohortes, cas-témoins) et les études d'intervention (expérimentales et quasi-expérimentales). Pour chaque étude, vous trouverez une présentation synthétique : objectifs, liens vers l'étude et quelques publications associées.

Lancée en 2009, NutriNet-Santé est une cohorte française réalisée sur une population d’adultes volontaires. L’étude est dirigée par le Pr Serge Hercberg, sous la coordination de l’EREN (Équipe de Recherche Épidémiologie Nutritionnelle) à l’Université Sorbonne Paris Nord (anciennement Paris 13).

L’objectif de l’étude est d’évaluer les relations entre la nutrition et la santé et comprendre les déterminants des comportements alimentaires (activité physique, corpulence, tabagisme, antécédents familiaux, facteurs sociaux, économiques, culturels, sensoriels) par :

  • l’identification des facteurs de risque ou de protection liés à la nutrition, pour permettre notamment d'établir des recommandations nutritionnelles visant à améliorer la santé des populations.
  • l’étude des comportements alimentaires sur de nombreuses pathologies (cancers, maladies cardiovasculaires, obésité...).
  • l’identification des déterminants sociologiques, économiques, culturels, etc. des comportements alimentaires, de l'état nutritionnel et de l'état de santé.
  • l’évaluation de l'impact des campagnes ou des actions de santé publique.

 

NutriNet-Santé compte aujourd’hui près de 500 000 Nutrinautes.

Voir le site de l'étude NUTRINET-SANTE

Voir les résultats de l'étude NUTRINET-SANTE

 

Portée et coordonnée par l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail), les études transversales INCA (Etude Individuelle Nationnale de Consommation Alimentaire) constituent un des outils indispensables à l’évaluation du risque. En effet, elles fournissent à un moment donné, une photographie des habitudes de consommations alimentaires de la population en France métropolitaine. Des questionnaires complémentaires sont également réalisés et apportent des informations sur la sédentarité et la pratique de l’activité physique, depuis 1998.

Les objectifs de l’étude sont de :

  • mieux connaître les habitudes des Français (choix de leurs aliments, préparation ou encore consommation de compléments alimentaires, pratique d’activité physique et niveau de sédentarité)
  • connaître les apports en substances bénéfiques présentes dans l’alimentation (vitamines, acides gras essentiels)
  • proposer des recommandations toujours plus en adéquation avec les pratiques des Français

Les études INCA sont réalisées tous les 7 ans : INCA 1 (1998-1999), INCA 2 (2006-2007) et INCA 3 (2014-2015) sur un échantillon aléatoire représentatif de la population française. L’étude INCA 3 a été menée sur 5 855 individus répartis en deux échantillons : 2 698 enfants de 0 à 17 ans et 3 157 adultes de plus de 18 ans.

 

Voir les résultats l'étude INCA 3

 

Lancée en 2011, ELFE (Etude Longitudicane Francaise depuis l'Enfance) est la première cohorte d'enfants nés en France métropolitaine suivis depuis la naissance. Elle est dirigée par le Dr Marie-Aline Charles (médecin épidémiologiste à l’INSERM) et cordonnée par l’unité mixte INED/INSERM. L’étude ELFE a pour objectif de mieux comprendre comment les conditions périnatales (entourage familial, conditions de vie…) et l’environnement, de la période intra-utérine à l'adolescence, influencent le développement physique et psychologique de l’enfant, sa santé et sa socialisation. Le projet ELFE a pour objectif de suivre pendant 20 ans 18 300 enfants nés en 2011.

 

Voir le site de l'étude ELFE

Voir les résultats de l'étude ELFE

 

Initiée en 1990, la cohorte E3N est dirigée par le Dr. Marie-Christine Boutron-Ruault et cordonnée par l’INSERM (institut National de la Santé et de la Recherche Médicale).

Les objectifs de l’étude étaient d’identifier et d’analyser le rôle de certains facteurs dans la survenue des cancers de la femme. Les travaux de l'équipe E3N sont centrés sur l'étude des relations entre l'apparition des cancers et les caractéristiques des personnes et de leur environnement. Les recherches sont développées autour de deux grands axes : l’épidémiologie descriptive qui a pour but de décrire l'importance du cancer en fonction de divers paramètres (âge, sexe, caractéristiques anthropométriques, antécédents génétiques…) et l’axe analytique qui vise à étudier les risques liés à notre environnement (tabac, alcool, nutrition, vie sexuelle, prise de traitements hormonaux…).

Dans la continuité d'E3N, E4N est lancée en 2014 sur les membres de la famille des femmes recrutées pour E3N. Son objectif sera d’étudier la santé en relation avec le mode de vie chez des sujets d’une même famille, ayant un terrain génétique et un environnement commun. L’étude est dirigée par le Dr Gianluca Severi (Directeur de recherche à l’INSERM) et portée par l’Université Paris-Sud, l’institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (INSERM) et l’institut Gustave RoussyE4N rassemblera à terme 200 000 membres de différentes familles, sur trois générations : les femmes de l’étude E3N et les pères de leurs enfants forment la génération 1 (E4N-G1), leurs enfants constituent la génération 2 (E4N-G2), et leurs petits-enfants, la génération 3 (E4N-G3). 130 000 participants ont déjà rejoint E4N en 2020.

 

Voir le site de l'étude E3N

Voir le site de l'étude E4N

 

Lancée en 2006, ESTEBAN (Etude de santé sur l'environnement, la biosurveillance, l'activité physique et la nutrition) est une étude transversale nationale sur les consommations alimentaires, l’état nutritionnel et l’activité physique des enfants (3-17 ans) et des adultes (18-74 ans) résidant en France métropolitaine (hors Corse). Elle est portée sur 4 000 adultes âgés de 18 à 74 ans et 1 000 enfants âgés de 6 à 17 ans par les ministères en charge de la Santé et de l’Ecologie puis coordonnée par Santé publique France.

Les objectifs de l’étude sont :

  • d’estimer les niveaux d’imprégnation à des substances de l’environnement ayant un impact présumé et/ou observé sur la santé et établir des valeurs de référence.
  • de décrire les consommations alimentaires, l’activité physique, la sédentarité et l’état nutritionnel.
  • d'estimer la prévalence de maladies chroniques (diabète, maladie rénale chronique, broncho-pneumopathie chronique obstructive, asthme) et de facteurs de risque vasculaire (hypertension artérielle, dyslipidémies) et leur part non diagnostiquée chez l’adulte.
  • d’estimer la prévalence de l’atopie, de l’asthme et des maladies allergiques chez les enfants.

 

Les études ESTEBAN sont réalisées tous les 7 ans et complètent l'étude ENNS. La dernière étude fut menée entre 2006-2014.

 

En savoir plus sur l'étude ESTEBAN

Voir les résultats de l'étude ESTEBAN

 

Lancée pour la première fois en 2004, l’étude transversale ABENA (Alimentation et état nutritionnel des bénéficiaires de l'aide alimentaire) porte sur l’alimentation et l'état nutritionnel des bénéficiaires de l’aide alimentaire dans quatre zones urbaines en France métropolitaine. L’étude est conduite par l’USEN (Unité de surveillance et d’épidémiologie nutritionnelle), la DGCS (Direction générale de la cohésion sociale), l’IAU Île-de-France, l’ORS-IdF (Observatoire régional de santé Ile-de-France), et Santé publique France.

Les objectifs de l’étude sont d’actualiser la description des profils socioéconomiques, des habitudes alimentaires et des marqueurs de l’état de santé des bénéficiaires de l’aide alimentaire, et permettre de décrire les évolutions intervenues depuis 2004.

L’étude ABENA menée tous les 5 ans (ABENA 1 en 2004-2005 et ABENA 2 en 2011-2012) propose des données franciliennes.

 

En savoir plus sur l'étude ABENA 2011-2012

 

A la suite de l'étude SU.VI.MAX (essai contrôlé randomisé en double-aveugle sur l’efficacité d'une supplémentation journalière en vitamines et minéraux antioxydants sur la réduction de l'incidence de cancer et de pathologies vasculaires ischémiques dans la population générale), l'étude SU.VI.MAX 2 (cohorte) est lancée en 1994 par le Pr. Serge Hercberg (président du PNNS).

L’objectif de SU.VI.MAX est d'étudier les relations entre les comportements alimentaires globaux et/ou certains facteurs nutritionnels spécifiques, et la qualité du vieillissement et ses pathologies.

L’étude de 1994-1995 a évalué les pathologies liées au vieillissement (cancers, MCV, DMLA, cataracte, ostéoporose, sarcopénie, audition…) et la qualité globale du vieillissement (indicateur composite/composantes).

 

En savoir plus sur l'étude SU.VI.MAX

 

Lancée en 1996, Baromètre santé nutrition est une étude transversale qui évalue les comportements et attitudes de santé des Français dans le champ de la nutrition (comportements et consommations alimentaires, comportements d’achat, pratiques de l’activité physique, connaissances et perceptions sur l’alimentation et l’activité physique). L’étude est portée et coordonnée par Santé publique France.

Les objectifs du Baromètre santé sont :

  • d’apporter des connaissances précises et suivre les évolutions des attitudes et des comportements nutritionnels de la population française
  • de mettre à jour les inégalités sociales de santé
  • de constituer une base pour la réflexion autour des actions à engager, de la mise en place des campagnes de prévention et de promotion de la santé

 

Déjà 3 enquêtes dans lesquelles on trouve des données franciliennes ont été menées : Baromètre santé nutrition 1996, Baromètre santé nutrition 2002 et Baromètre santé nutrition 2008.


En savoir plus sur l'étude BAROMETRE SANTE NUTRITION

 

OBEPI (Enquête épidémiologique nationale sur le surpoids et l'obésité) est une étude transversale réalisée tous les 3 ans depuis 1997, traitant l’évolution de l’obésité et du surpoids en France métropolitaine (Corse inclus). L’enquête est réalisée en collaboration avec l’INSERM, l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, TNS Healthcare (Kantar Health).

Les objectifs de l’étude sont d’évaluer :

  • La prévalence du surpoids (25≤IMC<30 kg/m2) et de l’obésité (IMC ≥30) chez les Français de 18 ans et plus, en 2012.
  • L’évolution de la prévalence du surpoids et de l’obésité depuis 1997.
  • La prévalence des facteurs de risques cardio-métaboliques en fonction de l’indice de masse corporelle, et leur évolution depuis 15 ans.
  • La situation spécifique des personnes âgées de plus de 65 ans.
  • Le lien entre la perception individuelle de la situation financière et le statut pondéral.

L’enquête est menée sur une population d'adultes représentative des ménages ordinaires de France. Les sujets vivant en institution, en foyer, en résidence, en communauté, ou sans domicile fixe ne sont pas pris en compte dans l’étude.

Voir les résultats de l'étude OBEPI

    L’étude Observatoire Régional de Santé Île-de-France fut lancée en 1974 par l’ORS Île-de-France afin d’observer, surveiller et étudier les questions sanitaires et sociales de la région Ile-de-France.

    Les objectifs de l’étude sont :

    • D’apporter une aide à la décision dans le domaine sanitaire, social et médico-social, à partir d’études épidémiologiques à l’échelle des groupes de population franciliens
    • De réaliser des études sur des pathologies spécifiques à la situation de l’Île-de-France et les effets de l’environnement sur la santé dans cette région

     

    Voir le site de l'ORS

     

    L’étude SIRS (Santé, Inégalités et Ruptures Sociales) est portée par l’INSERM, l'ACI (ministère de la Recherche), l’ANR, l’ANRS, la DGS, l’INCa, la Délégation interministérielle à la ville, la DRASSIF et le Conseil régional d'Ile-de-France. Trois vagues de recueil de données de l’étude SIRS ont déjà été réalisées en 2005, 2007 et 2010. Une quatrième vague de recueil est en cours.

    L’objectif de l’étude est d’étudier les déterminants sociaux et territoriaux de la santé dans l’agglomération parisienne.

    Deux enquêtes ont été réalisées :
    2005-2009 : étude longitudinale sur des adultes francophones parisiens et petite couronne
    2009-2010 : vague d’enquête SIRS - module spécifique de questions sur l’alimentation (volet ALISIRS)

    L’étude alimentation ALISIRS s’inscrit dans la cohorte SIRS et est réalisée sur 3000 ménages d'adultes francophones. Son objectif est d’étudier les déterminants sociaux, économiques, psychosociaux et territoriaux des comportements liés à l’alimentation, en distinguant l’approvisionnement, la préparation, la prise des repas et la consommation de certains aliments.

     

    En savoir plus sur l'étude SIRS

     

    Ressources pour aller plus loin :

    Bibliographies sélectives sur des publics spécifiques : enfants, adolescents, jeunes adultes et personnes en situation de précarité

    Lettres d'information Nutrition. IREPS Auvergne Rhônes-Alpes, mensuelle

    L’éducation nutritionnelle des enfants de 6 à 11 ans. IREPS Nouvelle-Aquitaine, novembre 2017

    Nutrition et image du corps - Adolescents et jeunes adultes. IREPS Nouvelle-Aquitaine, décembre 2017

    Bibliographie - Précarité et vulnérabilité alimentaire : quelles actions possibles ? IREPS Bourgogne, mars 2015

    Dossier « Faire le tour de la Nutrition en promotion de la santé en 180 min... (ou presque)» - IREPS Bourgogne-Franche-Comté

    Dossier documentaire « Nutrition » - Société Francaise de Santé Publique (SFSP)

    Dossier « Nutrition et santé » - Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm)

    Éducation nutritionnelle de l'enfant - Porte-Clés Santé (PromoSanté Pays de la Loire)

    Dossier « Activité physique et santé » - Ministère des Solidarités et de la Santé

    Rapport « Propositions pour un nouvel élan de la politique nutritionnelle francaise de santé publique » - Serge Hercberg

    Site internet « Manger Bouger PRO » - Santé publique France