Développer la fonction de « Référent Promotion de la santé »

07.06.2021
Résultats de l'étude sur le rôle et les conditions de mise en œuvre de la fonction de « référent en promotion de la santé » (2019-2020). Cette étude est à mettre en relation avec celle sur la préfiguration d'une mission d'appui aux coordinateurs ASV, CLS, CLSM franciliens (2020).
Promotion/éducation pour la santé

L'étude s'intéresse aux référents en promotion de la santé, quels qu'ils soient, et a pour ambitions de proposer un cadre théorique à cette fonction et d'identifier des stratégies favorisant son développement. La deuxième étude (Pour en savoir +) est focalisée sur une partie de ces référents (les coordinateurs ASV, CLS, CLSM) et se veut au plus près des préoccupations de ces professionnels en Ile-de-France. En couplant les enseignements de l'une et de l'autre, un programme de travail pluriannuel va pouvoir se déployer en Ile-de-France sur plusieurs années.

ETUDE « DEVELOPPER LA FONCTION DE REFERENT EN PROMOTION DE LA SANTE EN ILE-DE-FRANCE » - 2019-20

Etude réalisée par PromoSanté IdF, en partenariat avec Patrick Berry Consultant, à la demande et avec le soutien de l'Agence Régionale de Santé d'Ile-de-France.

Le déploiement d’une politique publique implique que celle-ci soit portée et incarnée par des acteurs que nous nommons ici « référents », à la fois sur les territoires, mais aussi au sein des organisations, qu’elles relèvent de la sphère publique (collectivités, services déconcentrés de l’Etat par exemple) ou qu’elles soient de droit privé (associations, entreprises). Le développement durable tout comme le développement local offrent à ce titre deux exemples instructifs, de par leur proximité avec la promotion de la santé ainsi que par les nombreux retours d’expériences existants. C’est à l’aune de ces deux exemples que l’on peut ainsi mieux définir ce que recouvre la fonction de « référent » et que l’on peut esquisser ce que pourrait être celle de « référent en promotion de la santé » et le type de compétences mobilisées.

Ces référents sont des coordinateurs territoriaux (ASV, CLS, CLSM, CPTS, DAC), certains responsables de service des collectivités locales, les coordinateurs des MSP et CMS, des responsables Promotion de la santé au sein d'associations ou d'institutions (référents PS départementaux de la PJJ, référents Ecole promotrice de santé...), des professionnels des centres de ressources PS, les professionnels d'ARS, de Conseils départementaux...

Permettre la montée en compétences demande de développer plusieurs stratégies tout en s’intéressant aux situations de pratique des acteurs. Ainsi trois leviers d’intervention sont identifiés :

  • Un levier structurel portant sur l’articulation entre Etat et opérateurs
  • Un levier organisationnel visant à intervenir sur les conditions de travail et d’exercice des porteurs de la fonction de référent
  • Et enfin un levier individuel comprenant l’ensemble des interventions visant à renforcer les compétences des acteurs de terrain investis dans le champ de la promotion de la santé