Fiche 8 - Mobiliser les participants

Les fiches « Méthodes » présentent les différentes étapes des démarche de participation en promotion de la santé. Cette fiche 8 explicite les enjeux de la mobilisation et ses modalités de mise en œuvre.

Il s’agit principalement de :

  • Fonder la confiance entre les promoteurs du projet et les habitants–usagers–citoyens (HUC) sollicités
  • Constituer un panel suffisamment diversifié de personnes concernées par le projet, sans chercher la représentativité, qui est quasiment insoluble sauf dans le cadre de protocoles de recherche
  • Faciliter la participation de toutes les personnes sollicitées

 

Aller vers les participants :

Plus les habitants–usagers–citoyens sont éloignés des instances délibératives connues localement, ou plus ils sont « invisibles », plus il sera nécessaire d’aller vers ces publics de manière individualisée. Par exemple :  

  • S’appuyer sur un dispositif qui est déjà en lien avec eux : SAMU social, associations humanitaires, associations communautaires, associations de type « femmes relais » …
  • Mettre en place une proposition d’entretien individualisé au sein d’un service fréquenté par les personnes concernées par le projet
  • Aller directement à la rencontre de ces personnes, en sachant que souvent une seule rencontre ne suffit pas pour pouvoir envisager ensemble l'inscription dans un démarche participative
  • Une fois que certaines personnes ont donné leur accord pour contribuer au projet, proposer que chacune d’elle vienne avec une autre personne

S’appuyer sur les collectifs constitués (et/ou sur des relais), afin d’inscrire le projet dans la dynamique territoriale.

Avoir une communication très claire sur ce qui est attendu de la participation, au moins lors de la première étape ; en sachant que souvent, au cours du temps, les degrés et les modalités de participation des HUC se modifient.

Tenir régulièrement informées les personnes sollicitées des avancées de la mobilisation des HUC.

Être attentif aux conditions matérielles facilitant la participation. Par exemple :

  • Proposer différents lieux pour réaliser un entretien : dans la rue, dans un café (en offrant une boisson) ou autre lieu public, chez la personne, chez un partenaire du projet… Chaque lieu est chargé d’une symbolique spécifique et différente selon les personnes ; laisser le choix du lieu de l’entretien est donc essentiel.
  • Pour les parents, mettre en place un mode de garde pour les enfants pendant le temps de la réunion ; soit en partenariat avec une crèche ou une halte-garderie, soit en organisant spécifiquement un accueil des enfants avec un encadrement bénévole ou rémunéré.
  • Pour faciliter les échanges informels, créer de la convivialité, offrir un verre, un café avant ou après une réunion, etc.

Bien d’autres exemples peuvent être donnés. L’important est de systématiquement se poser la question : comment faciliter la participation par des conditions matérielles adaptées à chaque situation de projet et chaque public ?