Premiers résultats des enquêtes de santé publique sur la Covid-19 : facteurs de risque individuels et sociaux

15 oct 2020
Les enquêtes EpiCoV (Épidémiologie et Condition de Vie) et SAPRIS (Santé, pratiques, relations et inégalités sociales), pilotées par L'Inserm, éclairent notamment le phénomène du creusement des inégalités sociales.
Maladies infectieuses/épidémies (FR)
Inégalités sociales ou territoriales de santé

L'enquête EpiCoV, réalisée en mai sur un échantillon représentatif de 135 000 personnes, a pour objectif d'étudier la diffusion du virus dans la population et ses conséquences sur le quotidien et la santé des individus. Le 2ème volet, lancé mi-octobre, permettra d'éclairer ces effets sur le moyen terme.

L'enquête SAPRIS, lancée dès avril auprès des participants aux grandes cohortes généralistes nationales, étudie la santé et les enjeux sociaux de l'épidémie et du confinement.

La question des inégalités est abordée sous deux angles : d’une part, les facteurs d’exposition potentielle au virus liés au lieu de résidence, aux conditions de logement ou à la nécessité de travailler hors du domicile, et, de l’autre, les effets du confinement sur les conditions de vie (recours au télétravail, situation d’emploi, situation financière).

Voir aussi :

Revue Questions de Santé publique n°40, IReSP, octobre 2020
Ce numéro spécial apporte un éclairage sur la question des inégalités sociales au temps de la Covid-19, à partir des résultats de la première vague de l'enquête EpiCoV.

Actualités connexes